Actions sur le document

Mettre en oeuvre un plan global pour les quais de la Dérivation

Des espaces verts, des espaces collectifs, des espaces apaisés

  • Description
  • Commentaires
  • Les quais de la dérivation constituent un enjeu important pour la qualité de vie à Liège.

    La Ville propose de planifier à court, moyen et long terme, trois types de mesures qu’il conviendra de réaliser avec le Service Public de Wallonie (SPW), propriétaire des infrastructures :

    - La végétalisation des berges et la création de sites d’accueil pour les poissons : sur base d’une expérience-pilote menée dans le cadre du Plan Communal de développement de la Nature, des sites d’accueil pour les poissons ont été recréés.

    Actuellement, 3 structures métalliques de 5 mètres destinées à supporter des fascines cylindriques en fibres naturelles de coco biodégradables ont été végétalisées par plusieurs types de plantes comme la glycine aquatique et l’iris jaune. Outre l’effet sur la biodiversité, ces fascines participent à l’embellissement des berges bétonnées.

    - La réalisation de plusieurs fresques artistiques sur les murs ou pignons aveugles et / ou sur les berges bétonnées pour rendre de la couleur : les quais de la Dérivation sont constitués, pour l’essentiel, d’immeubles aux gabarits disparates qui créent des ruptures dans l’alignement et favorisent l’émergence de murs aveugles. Afin de remédier à cette situation, la Ville initiera des contacts avec les propriétaires concernés pour lancer une grande opération destinées à laisser libre cours à l’expression artistique sur ces murs pour rendre des couleurs et de l’attractivité aux lieux. Un contact similaire aura lieu en ce qui concerne les berges proprement dites.

    - La création d’une passerelle piétonne et cycliste en encorbellement en bord d’eau : la Ville initiera avec le Service Public de Wallonie un projet d’installation de pont piéton en encorbellement, si possible au niveau de l’eau, avec des connections aux différents ponts, tout le long de la Dérivation. Cette passerelle piétonne et cycliste permettra aux citoyens d’utiliser les modes doux en profitant
    du bord de l’eau et en étant soustrait à la circulation automobile sur les quais.

    Ce projet doit être étudié maintenant pour être ultérieurement soumis aux financements et subsides qui se présenteront. Les connections avec les quartiers connexes à la Dérivation seront également organisées.

    Par ailleurs, la création d’un parking-relais à Bressoux-Droixhe à côté du terminus du tram, représentera une vraie alternative à l’utilisation de la voiture pour entrer en ville via la E25.

    Cette solution nouvelle (P+R et tram) fera l’objet d’une promotion particulière afin, notamment, de soulager le trafic sur les quais de la Dérivation.