Actions sur le document

Développer un réseau de bus à haut niveau de service

La mobilité

  • Description
  • Actualités
  • Commentaires
  • Développer un réseau de bus à haut niveau de service complémentaire au tram

    Le tram de Sclessin à Coronmeuse, et à plus long terme ses extensions vers Seraing et Herstal, va répondre aux besoins et aux attentes de transport public structurant dans la vallée de la Meuse.

    Des enjeux restent présents dans les corridors non desservis par le tram. Par exemple la rive droite vers Chênée, les Coteaux vers Ans, Fléron ou Rocourt mais aussi le plateau du Sart-Tilman.

    Il est important de ne pas avoir un réseau de transport public à deux vitesses. Le réseau de bus doit également évoluer pour atteindre de nouvelles qualités de services.

    La SRWT et la Ville ont lancé des études afin de répondre à cet enjeu spécifique. En dehors des lignes de bus qui sont rabattues ou remplacées par le tram, les 14 lignes principales du TEC ont fait l’objet d’une évaluation et d’une mise en perspective.

    L’objectif étant d’identifier les lignes qui peuvent remplir les conditions de haut niveau de service (BHNS).

    Une ligne de bus à haut niveau de service est une ligne qui est plus forte qu’une ligne de bus classique car elle répond à 3 critères.

    Premièrement, le matériel roulant. Il est souvent spécifique et clairement identifiable. Cela peut être des bus bi-articulé de 24 mètres avec un plancher bas qui permettent de déplacer jusqu’à 120 personnes (à titre comparatif, 70 pour une bus classique et 300 pour le tram).

    Deuxièmement, une infrastructure spécifique avec un pourcentage de sites propres relativement important afin de garantir une excellente qualité de service et un respect des horaires.

    Troisièmement, des conditions d’exploitation qui se rapprochent de celle du tram, en termes d’amplitude, de fréquence, d’information voyageurs, de billettique (montée par toutes les portes), …

    Les études concluent que plusieurs lignes du réseau de bus de Liège doivent évoluer vers le BHNS :
    • la ligne 10 qui dessert le plateau de Fléron et la rive droite de Liège
    • la ligne 48 qui dessert le Sart-Tilman
    • une nouvelle ligne à créer vers la gare d’Ans, en passant par le CHC et Saint-Nicolas
    • une nouvelle ligne à créer vers Chênée, en passant par le Longdoz et les Vennes
    • une nouvelle ligne à créer vers le Sart-Tilman, en passant par la rive droite de Liège.

    Ces éléments (tram et BHNS) permettent de définir les orientations stratégiques pour le développement du transport public liégeois.