Actions sur le document

756 - Valoriser le Palais des princes-évêques

Par Madeleine Mairlot

Art, Culture, Patrimoine, Tourisme

223 5
  • Description
  • Commentaires
  • Pourquoi ne pas valoriser le plus prestigieux monument de Liège, celui que l’architecte Vandenhove a qualifié de « plus beau musée d’Europe occidentale après le Louvre » ?

    Témoin de l’histoire de la principauté ecclésiastique de Liège durant huit siècles, de l’histoire du pouvoir politique et de la Justice, ce palais princier, unique en Belgique, est le monument historique liégeois par excellence.
    L’ancien palais pourrait, et devrait, devenir le maillon fort d’un circuit touristique du « quartier d’art et d’histoire » de Liège, allant du Grand Curtius à l’Opéra royal, en contrepoint à l’axe Guillemins-Boverie-Cité des médias. L’opportunité de le voir s’ouvrir à d’autres fonctions que celle de la Justice se doit d’être envisagée, d’autant que la restauration du monument est indispensable, sinon urgente.

    En attendant… des aménagements peu coûteux mais porteurs d’agrément sont déjà possibles. Ils sont à négocier avec les responsables du Palais.
    La première cour, particulièrement remarquable, devrait être vidée des voitures qui y stationnent pour s’offrir aux promeneurs.
    La deuxième, plus intime, devrait être accessible au public, elle aussi, à certains moments de l’année et de la journée, en fonction des mesures de sécurité.
    Rendre au public la beauté de ces espaces exceptionnels dans la ville, leurs galeries aux colonnes superbement sculptées, leur ambiance Renaissance, me paraît être une évidence.
    Leur traversée recréerait un passage, depuis longtemps perdu, entre la place Saint-Lambert et la remarquable petite rue du Palais où commencent à s’épanouir de petits lieux culturels et des commerces de jeunes, et créerait un accès plus direct au sentier touristique des Coteaux de la Citadelle.
    En soirée, ou quand le traversée ne serait pas autorisée, des grilles devraient permettre aux passants de percevoir, depuis la rue du Palais, la profondeur des lieux.

    Des événements autrefois régulièrement organisés - spectacles, opéras, fêtes de Wallonie, commémorations -, tant dans le Palais de Justice que dans le Palais provincial qui le jouxte et fait partie du même ensemble, prouvent en suffisance l’attirance du public pour ces lieux et le rayonnement qu’ils pourraient avoir dans l’avenir.