Actions sur le document

645 - Bibliothèque conviviale, attractive pour tous, tous, tous. "l'autre é moi"

Par Marie-Claude

Des espaces verts, des espaces collectifs, des espaces apaisés

23 1
  • Description
  • Commentaires
  • "Comme l'odeur du grand large et l'odeur du pain chaud"... Paul Eluard.

    Les livres sont indispensables à l'éducation mais rapprochent-ils les êtres humains entre eux?... pas nécessairement! La bibliothèque "l'autre é moi" ambitionne de relever ce défit.

    "l'autre é moi", la bibliothèque qui s'adresse au coeur autant qu'à la tête.

    Sa finalité: Donner à tous les liégeois la possibilité d'entrer le plus dignement et le plus respectueusement possible en relation  les uns avec les autres.

    Son objectif: Développer toutes sortes de moyens culturels dans le but d'encourager les citoyens liégeois à devenir autonomes, libres et responsables.

    Une Bibliothèque où les thèmes abordés concernent la communication dans tous ses états et en faveur de tous, jeunes et vieux: les infortunés qui fuient les bombes et les enrôlements de force, les sortants de prisons, les enfants, les inventifs, les créatifs, les solitaires, les solidaires, les amoureux, les amis, les ennemis, les déprimés, les intellectuels, les personnes handicapées, les personnes mal entendantes, mal voyantes, malades, les personnes trisomiques, autistes, les chômeurs, les ouvriers, les indépendants, les employés, les couples, les familles, les pensionnés, les sans statut, les sans toit, les sans papier, les hyper qualifiés, les hyper doués, les hyper pauvres et les hyper riches, ..., tous ceux et celles qui souhaitent vivre tranquille mais solidaire à Liège, la cité ardente.

    Une bibliothèque qui propose des ouvrages littéraires, des cours, des projections et des conférences concernant la relation avec soi-même et avec les autres: gestion des émotions, gestion du stress, gestion de conflit, approche scientifique, psychologique, sociologique, anthropologique, philosophique de la nature humaine.

    Une bibliothèque qui prend en compte les demandes des usagers et engage des traducteurs, des lecteurs à haute voix et en braille et en langue des signes, des conteurs, des écrivains, des conférenciers, des documentalistes, des acteurs, des chanteurs, des animateurs, des éducateurs, des professeurs, des journalistes, des docteurs, ..., et les usagers eux-mêmes.

    Il y a differents locaux pour faire connaissance, lire en paix ou apprendre le français, l'arabe, l'hébreux ou le russe, tables de conversation, pour jouer d'un instrument de musique, pour danser, pour de l'impro, ou tout autre chose ..., afin de s'instruire, de s'exprimer, de s'épanouir, d'apprendre de, à, et avec l'autre, en ayant la possibilité de partager sans pression, par affinité et en toute liberté.

    Il y a de l'espace donc! Et des tables, des chaises et des fauteuils confortables. Il y a également la possibilité de se rassasier, de se désaltérer, d'amener son picnic et de le partager.
    Un parc, un verger et une fontaine seraient bienvenus.

    Il y a également une banque de données "discrète" des besoins et des ressources en biens ou/et en aides gratuits en faveur de tous les liégeois. Attention nécessaire et congruente avec l'état d'esprit de "l'autre é moi"!

    "l'autre é moi' doit permettre à toutes personnes de 7 à 117 ans, d'oser quitter sa zone de confort, d'abord à la bibliothèque, ensuite parmi les siens, ensuite partout dans le monde.  La personne s'entraîne à prendre du recul et à tester son esprit critique. Petit à petit, le réflexe d'ouverture devient automatique... Pour autant, le choix lui appartiendra toujours de le cultiver ou pas.

    "l'autre é moi" nous élève. Il nous invite à laisser de côté au moins pour un moment, (quitte à y revenir après) nos certitudes, nos acquis, nos conditionnements, l'idée d'une réalité unique, pour entendre d'autres avis sans préjugé. Il nous propose de construire nos relations en fonction du ressenti de chacun. En réalité, pour comprendre l'autre, il faut que la communication amène à plus qu'un échange d'informations, il faut qu'elle nous amène à d'authentiques partages d'expériences!

    Les thèmes abordés, les activités, les temps de réflexion, les occasions de nous côtoyer dans un cadre conçu pour faciliter la bienséance, l'ouverture et le respect (parmi un public extraordinairement varié), contribuent à calmer le stress, à développer les ressources personnelles face à l'inconnu, à changer d'attitude en profondeur.

    Le Coeur de la ville de Liège me semble être un endroit privilégié pour cette activité ouverte sur le monde.

    Pourquoi pas la reconversion de bâtiments commerciaux qui encouragent la surconsommation sur le dos de moins chanceux que nous, pour ne pas dire nos esclaves et... osons aller plus loin, parfois nos victimes?

    Notre liberté est fortement menacée, elle aussi! Face aux motifs de division qui tentent de s'installer au sein de chaque nation aujourd'hui, "l'autre é moi" est un moyen de nous aider à anticiper, à mieux nous comprendre, à resté uni ou à nous unir, malgré toutes nos différences.

    'l'autre é moi" - rencontre de notre humanité commune, capital de (re)sources, école de vie, laboratoire d'expériences d'ouvertures vers l'inconnu - nous conduit, pauvres et riches ensemble, vers  de nouvelles manières de voir le monde, vers de nouveaux comportements, vers la (re)découverte de la définition et de la mise en pratique de l'équité et de la démocratie. "Tu n'es démocratique que lorsque tu as l'assurance que tes voisins ne manquent de rien"!
    Grâce à la bibliothèque ardente de Liège, chaque voix aura de la valeur!

    En partenariat avec les Grignoux, les Chiroux, le Creahm et d'autres Associations liégeoises, "l'autre é moi" promet un développement culturel durable indispensable dans ces temps de grandes transitions planétaires.

    CONCRÈTEMENT :
    Démarrer avec qui? oû? avec quoi? comment?
    - Sous la bienveillance de La Ville de Liège, "l'autre é moi" prendra racine petit à petit autour de la banque de données citée plus haut gràce à quelques pionnier(e)s prêts à s'investir afin d'assurer une vie digne à tous les enfants de la ville (petits et grands).
    - "l'autre é moi" verra le jour dès l'accord de la Ville et la bibliothèque suivra. Petit à petit, elle prendra consistance par elle-même. Une première liste des besoins établie cherchera réponse dans la première liste des ressources et ainsi de suite... l'oiseau fera son nid...

    "Oui, nous faisons le deuil d'un monde en "croissance" et nous ne savons pas ce qui nous attend après 70 ans de paix de d'évolution dans nos conditions de vie (en Europe). Mais il est surtout urgent de susciter un véritable sursaut des consciences pour construire une société civile intelligente et solidaire, qui puisse vraiment s'engager dans une éthique de responsabilité vis-à-vis de la "maison commune" et opposer des résistances novatrices et constructives face aux forces de destruction. Qu'attendons-nous pour nous aimer, aimer la Vie, aimer la Terre, aimer l'Humanité? Aimer plutôt qu'exploiter, utiliser, prendre, écraser, rejeter. S'ouvrir au vivant plutôt que s'isoler, se couper, s'éteindre. Oser l'affectivité plutôt que l'effectivité, la collaboration plutôt que la compétition, etc. Autant de slogans, comme tant d'antiques préceptes religieux, entendus sans s'y attarder et sans y croire au point que cela change la vie. Pourtant, si on aimait vraiment, la vie serait plus riche, plus belle, plus simple, plus heureuse... et le monde pourrait changer."
    "Cécile Entremont" dans "S'engager et méditer en temps de crise" Dépasser l'impuissance, préparer l'avenir. édition TempsPrésent.

    https://youtu.be/8oTh-WTVgCU