Actions sur le document

573 - Mesures pour limiter la pollution

Par Quercus

Des espaces verts, des espaces collectifs, des espaces apaisés

82 3
  • Description
  • Commentaires
  • Liège serait la ville la plus polluée de l'eurégio. Les taux de particules fines cancérigènes est en augmentation et plusieurs milliers de personnes par an meurent en Belgique en raison de maladies étant la conséquence de cette pollution.
    Chaque vicitme étant une de trop et étant donné l'augmentation permanente du nombre de véhicule sur les routes, attendre l'arrivée du tram en espérant qu'il améliorera la situation n'est pas suffisant.
    Diverses mesures simples, qui ne coûteraient rien, pourraient pourtant déjà améliorer légèrement la situation.
    1) Une campagne de sensibilisation afin que les automobilistes à l'arrêt, qui attendent par exemple leurs enfants devant les écoles ou les gares, coupent leur moteur à l'arrêt. À l'échelle d'une ville comme Liège, ces comportements inciviques représentent des centaines de voitures chaque jour qui polluent pour pour rien. Il s'agit ici d'anticiper l'arrivée annoncée, dans les prochains mois, d'un nouveau règlement que mettra en oeuvre le ministre Di Antonio afin de sanctionner les automobilistes qui polluent sans raison.
    2) Les autorités devraient montrer l'exemple. Pourtant, par exemple, aller au football à Sclessin se révèle être une grosse séance d'intoxication.
    En effet, même par beau temps, la quasi totalité des véhicules de police laissent, pendant 3 à 4h d'affilée (!!), leur moteur tourner sans bouger d'un mètre !
    Idem pour beaucoup d'autocaristes, à qui personne ne fait jamais la moindre remarque et qui imposent à tous les émanations de leur moteur parfois pendant des heures !
    3) Lors de jours de grosses chutes de neige, les embouteillages pour accéder à la ville sont évidemment encore plus denses que d'habitude. Qui dit plus gros embouteillages dit fatalement davantage de pollution puisque chacun reste plus longtemps sur la route. Sans compter les dangers et accidents liés à l'état des routes ! Lors de jours de circulation difficiles, tout travailleur qui peut télétravailler depuis chez lui devrait être invité à ne pas quitter sont domicile si sa tâche le lui permet afin de dégager un peu les routes. Une mesure qui devrait être appliquée au moins aux centaines d'agents communaux pouvant être concernés ! Et qui irait dans le sens des évolutions modernes et de ce qu'on appelle les "entreprises libérées".